Bernard MARCOUX

Quatrième d’une famille de cinq enfants (2 garçons, 3 filles), de milieu modeste, touche-à-tout, curieux, assoiffé de savoir, passionné, amoureux des femmes, mais timide pendant ma jeunesse.
À travers les passions successives, une constante : la lecture et l’écriture. Pendant que je travaillais dans l’enseignement, je lisais et j’écrivais, des lettres, des essais, des critiques, des opinions, certains textes de fiction, certains poèmes, mais rien de conséquent, rien de costaud. De petits riens à droite et à gauche.
Je ne voyais pas comment je réussirais un jour à écrire un roman de 300 pages. Et pourtant, j’ai réussi.


BIBLIOGRAPHIE